Accueil / Programme / Véhiculer des messages politiques clairs / Communautés Française à l’étranger

Communautés Française à l’étranger

Comprendre et défendre les communautés françaises à l’étranger

La crise du COVID-19 a mis en lumière de nombreux problèmes rencontrés par les communautés françaises vivant hors de France. Nous sommes le 99ᵉ département Français, qui est le plus peuplé de tous les départements !

La réalité des communautés françaises de l’étranger est à l’image de la population en 2020, changeante, dynamique, mobile. Elle est devenue profondément diverse et l’intégration européenne, notamment le travail fondamental accompli sur la citoyenneté européenne, en a profondément changé la nature. 

Sa diversité qui constitue sa richesse et elle est un des piliers du rayonnement français à l’étranger. Mais elle induit également une difficulté pour les pouvoirs publics qui sont en charge d’accompagner les citoyens français dans leurs démarches en dehors du territoire national : où et comment la puissance publique doit-elle soutenir nos ressortissants ? Par les réseaux consulaires ou la valorisation de nos potentiels industriels ? Dans notre réseau éducatif ou par le rayonnement culturel ?

L’interdiction de retour dans le pays que nous vivons pendant la crise sanitaire, si elle est cruellement ressentie, nous a encore plus sensibilisés à notre lien national.

Les communautés françaises dans l’espace de l’Union européenne et celles du reste du monde ne sont pas protégées de la même manière. Bien au-delà, les populations dans l’Union européenne sont traitées sur un pied d’égalité car elles ont le même statut civil que les résidents nationaux, celui de citoyens de l’Union européenne. Cela ne doit certes pas cacher que la citoyenneté européenne n’est pas encore aboutie et que nombre de chantiers institutionnels restent ouverts.

La solidarité nationale se doit de dépasser les frontières en s’exerçant partout où vivent nos compatriotes. Bien sûr la tradition juridique française se fonde sur un principe de souveraineté territoriale et il n’est pas toujours possible d’exporter les aides sociales ou juridiques dont peuvent bénéficier les citoyens résidant en France.

Dans le contexte de crise économique et humaine post-pandémique, l’action de l’État, nécessairement limitée par des contraintes financières évidentes, devra faire l’objet de choix.

Quelques chantiers sont ainsi prioritaires.